Blog

  • REEJER
  • Non classé
  • L’heure a sonné pour la remise des actes de naissances aux enfants enregistrés à l’Etat civil

L’heure a sonné pour la remise des actes de naissances aux enfants enregistrés à l’Etat civil

Au bout d’un processus de six mois de travail de formation des volontaires communautaires, de sensibilisation communautaire sur la déclaration des enfants à l’Etat civil et d’identification des enfants réunifiés ainsi que leurs fratries, l’heure est arrivée pour la remise des actes de naissances aux enfants enregistrés à l’Etat civil.

Sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la ville de Kinshasa, le  Réseau des éducateurs des enfants et jeunes de la Rue, en sigle REEJER , en collaboration avec le Ministère Provincial  de l’Intérieur , de la Population  et de la Sécurité, l’Ambassade de France en RDC,  l’Unité de Gestion du Projet Enfants Dits de la Rue(UGP/EDR) , Save The children ,War Child UK et le bureau National Catholique pour l’enfance, a procédé à la remise officielle des actes de naissances à 50 enfants enregistrés à l’Etat Civil dans le cadre du « projet  d’appui à la réinsertion socio-économique des enfants dits de la rue grâce à la réhabilitation de leur sécurité juridique ». La cérémonie a eu lieu le vendredi 31 juillet 2015 en la salle Apocalypse 22 de la commune de Masina à Kinshasa en présence des familles des enfants, des volontaires communautaires, des autorités politico administratives des communes de Masina et Kimbanseke.

Cette remise des actes de naissance se poursuivra de porte à porte par les volontaires communautaires pour atteindre les 8000 enfants enregistrés  à l’Etat civil dans les 24 communes de la ville de Kinshasa.

Cette cérémonie de remise des actes de naissance s’inscrit dans le cadre du projet  d’appui à la réinsertion socio-économique des enfants dits de la rue grâce à la réhabilitation de leur sécurité juridique appuyé par le Fonds Social de l’Ambassade de France en RDC.

Le volet réhabilitation de la sécurité juridique de ce projet a également bénéficié de l’appui de l’Unité de Gestion du Projet Enfants Dits de la Rue (UGP/EDR) et sa mise en œuvre a été facilitée par la synergie entre les partenaires dont Save The Children ,War Child UK, le Bureau National Catholique pour l’Enfance et le REEJER.

Touchés par la concrétisation de leur rêve, les enfants bénéficiaires des actes de naissance ont dans leur mot de circonstance exprimé leur gratitude  aux acteurs impliqués dans ce projet avant de lancer quelques lignes de plaidoyer pour plusieurs milliers d’enfants qui n’existent pas tout simplement parce qu’ils ne sont pas déclarés à l’Etat civil : « …En effet, nous sommes maintenant bénéficiaires des actes de naissance qui nous sécurisent sur le plan juridique. Nous disons sincèrement un ample Merci. Mais plusieurs milliers d’enfants manquent les documents, c’est ainsi que nous exprimons le vœu de la continuité de l’action pour que tous les enfants congolais aient cette chance comme nous aujourd’hui… ».

 

Marguerite DJOKABA et

                                       Maxime KABWE, stagiaire


Laisser un Commentaire

Your email address will not be published.

*


L’enfant en situation difficile, une affaire de tous


Adresse Sociale

Nous Suivre Sur Facebook

NEWS LETTER

Connectez vous a notre News letter pour avoir nos actions en ligne . S'inscrire