Blog

  • REEJER
  • Non classé
  • Journée Internationale des enfants de la rue 2015 : Les enfants vivants dans les rues et ceux en processus de réunification familiale se sont exprimés

Journée Internationale des enfants de la rue 2015 : Les enfants vivants dans les rues et ceux en processus de réunification familiale se sont exprimés

Une septantaine d’enfants en situation de rue et ceux en processus de réunification familiale se sont retrouvée le mercredi 15 avril 2015 au siège du Réseau des Educateurs des Enfants de la rue, REEJER en sigle où ils ont célébré en présence des acteurs de protection de l’enfance, le 5e anniversaire de la journée internationale des enfants de la rue.

A travers le théâtre, les témoignages, dessins, poèmes, chants et danses, ces enfants se sont adressés à tous ceux qui sont concernés directement ou indirectement par leur situation, notamment nos autorités politico administratives, les partenaires au développement, les structures d’accompagnement des enfants en situation difficile, les parents et membres de familles ainsi que les communautés environnantes.

Exprimant le regard de la communauté et son propre regard sur lui, un enfant témoigne : « Au marché, je suis très mal vu par les mamans vendeuses qui me traitent de voleur et sorcier,…la nuit quand je dors dans la rue, sur mon petit carton ou sachet, de fois j’ai tellement peur que je me demande suis-je sorcier ou non puisque les autres dorment dans leurs maisons et moi je suis dehors, … ».

Comme perceptions de leur situation, les enfants en rupture familiale ont

 parlé tout haut de leur calvaire dans la rue où ils sont victimes de toutes sortes de violences et d’abus. Rejetés par la communauté et privés de leurs droits mêmes les plus fondamentaux, ces enfants plaident pour leurs droits à la survie, au développement, à la protection et à la participation : « dans la rue, les ainés m’ont appris à voler, à me droguer, et à me prostituer pour survivre…les ainés m’ont aussi appris à faire usage de gilette pour blesser les gens, … » ; très mal vu par les mamans vendeuses qui me traitent de voleur et sorcier,…la nuit quand je dors dans la rue, sur mon petit carton ou sachet, de fois j’ai tellement peur que je me demande suis-je sorcier ou non puisque les autres dorment dans leurs maisons et moi je suis dehors, … ». Comme leurs perceptions de leur situation, les enfants en rupture familiale ont parlé tout haut de leur calvaire dans la rue où ils sont victimes de toutes sortes de violences et d’abus. Rejetés par la communauté et privés de leurs droits mêmes les plus fondamentaux, ces enfants plaident pour leurs droits à la survie, au développement, à la protection et à la participation : « dans la rue, les ainés m’ont appris à voler, à me droguer, et à me prostituer pour survivre…les ainés m’ont aussi appris à faire usage de gilette pour blesser les gens, … » ; « …dans la rue c’est la violence, c’est pourquoi j’ai de cicatrices partout sur mon corps, je veux faire le droit pour défendre la cause des enfants en situation difficile » ; « …moi je veut étudier la biochimie parce que rêve faire la médecine, … » « je ne veux plus continuer à vivre dans la rue…la rue n’a jamais fait d’enfant, les structures de prise en charge des enfants 

Ces enfants ont constitué une représentation de plus de 20 000 enfants en situation de rue estimés à Kinshasa depuis l’an 2010. Un besoin urgent est également celui d’actualisation de ces statistiques en vue d’une bonne planification et évaluation des interventions pour le bien être de ces enfants.

Pour la brève historique, la Journée Internationale des enfants de la rue célébrée tous les 12 avril est mise en place en 2009 par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture en sigle, UNESCO. Son objectif est d’inciter tous les pays membres à commémorer et à agir pour la situation des enfants des rues

Marie Marguerite DJOKABA


Laisser un Commentaire

Your email address will not be published.

*


L’enfant en situation difficile, une affaire de tous


Adresse Sociale

Nous Suivre Sur Facebook

NEWS LETTER

Connectez vous a notre News letter pour avoir nos actions en ligne . S'inscrire