Blog

  • REEJER
  • Non classé
  • Célébration de la Journée Internationale de l’enfant Africain : Sensibilisations, formations et échange d’expériences au menu

Célébration de la Journée Internationale de l’enfant Africain : Sensibilisations, formations et échange d’expériences au menu

«Conflits et crise en Afrique, protégeons les droits de tous les enfants». C’est sous  ce thème que  la journée du 16 juin  de cette année dédiée à  l’enfant Africain a été célébrée. Sensibilisations, formations et échange d’expériences sont les différentes activités réalisées par le Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes de la Rue, en sigle REEJER au cours de cette célébration.

Sous le Haut patronage de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la ville de Kinshasa, le Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes de la Rue, en sigle le REEJER en collaboration avec ses partenaires UNICEF, MONUSCO, Ministère des Affaires Sociales (DISPE) et autres acteurs  œuvrant dans la Protection de l’Enfant en Rupture Familiale, a fêté avec faste  la journée Internationale de l’Enfant Africain le jeudi 16 juin 2016 à l’enceinte de son siège administratif dans la commune  de Kasa- Vubu.

La journée a commencé par deux activités jumelées, à savoir le lancement de la formation de 250 travailleurs sociaux sur l’accueil et l’accompagnement psychosocial des enfants en situation difficile ainsi la poursuite des échanges d’expériences autour de la problématique d’enfant en situation difficile à Kinshasa. C’était l’occasion pour 45  journalistes des chaines locales d’échanger sur la question de  traitement et diffusion des informations relatives à la problématique « enfant en situation difficile et particulièrement EDR».

Plusieurs présences ont honoré ce rendez vous notamment celles des enfants, des travailleurs sociaux, des autorités locales, des représentants du système des Nations –Unies, des journalistes,  etc.

« promouvoir un environnement protecteur » est le vœu qui s’est traduit à travers les messages du  REEJER  ainsi que des enfants qui se sont également exprimés pour prévenir les abus et autres violations dont ils sont souvent victimes particulièrement en période de conflit ou de crise.

Dans le  contexte actuel de notre pays , a précisé Monsieur Roger MAFOLO Président du conseil d’administration du REEJER , dans son mot de circonstance , le REEJER et l’ensemble de ses partenaires lancent un appel  de cœur enfin d’épargner à nos enfants les conséquences des confrontations des acteurs politiques lors des manifestations populaires et autres occasion à haut risque pour eux .

« Cette journée de l’enfant africain qui ouvre une série de dialogues autour de la question des droits de l’enfant est une occasion pour le REEJER et ses partenaires, d’accompagner la dynamique à élargir le cercle des décideurs, des parents, familles et communautés, qui utilisent les innovations apportées par la Loi Portant Protection de l’Enfant. »  a mentionné Monsieur Eric NGABALA, délégué du chef de section a. i  de la gouvernance pour la protection de l’enfant  de l’UNICEF en RDC.

A travers le théâtre, les poèmes, chants, scénette, messages et documentation, les enfants ont à leur tour  interpellé tous ceux qui sont concernés directement ou indirectement par leur situation, notamment nos autorités politico administratives, les partenaires au développement, les structures d’accompagnement des enfants en situation difficile, les parents et membres de familles ainsi que les communautés environnantes, en ces termes :

1°Au Gouvernement :

  • Protéger des enfants contre les abus sous toutes ses formes, spécialement pendant le processus électoral (53,57, 59 de la LPPE) ;
  • Protéger des enfants contre toutes les formes d’exploitation et des

violences (art. 57 de la LPPE) ;

2° Aux Partenaires techniques et financiers :

  • Renforcer l’appui au Gouvernement et aux organisations de la société civile en vue de prévenir les violations des droits des enfants et de répondre à leurs besoins urgents ;

3°A la société civile :

  • Renforcer des mécanismes communautaires de protection et promotion des droits des enfants;

4°  Aux familles et communautés :

  • Prévenir des violations des droits des enfants, notamment par des actions de sensibilisation ;
  • Dénoncer des cas d’abus et  de violations contre les enfants.

Cette commémoration qui est  à son   26ième année rappelle   les massacres des enfants de  Soweto en  1976 sous le régime de l’apartheid en Afrique du Sud. Les enfants revendiquaient leurs droits. Depuis cet événement l’Union Africain a consacré cette  date à une  journée de réflexion sur des actions pour relever les défis redoutables auxquels les enfants sont confrontés quotidiennement.

Le REEJER et ses partenaires sont dans une continuité  des actions de sensibilisation  et mobilisation des acteurs  pour  prévenir les violations des droits des enfants en vue de promouvoir la paix et la protection des enfants.


Laisser un Commentaire

Your email address will not be published.

*


L’enfant en situation difficile, une affaire de tous


Adresse Sociale

Nous Suivre Sur Facebook

NEWS LETTER

Connectez vous a notre News letter pour avoir nos actions en ligne . S'inscrire