N°18 Quinzaine des enfants en situation de rue

Quinzaine_des_enfants_en_situation_de_rue
Journée internationale des droits des enfants 2013 :
Les acteurs de protection de l’enfant autour du REEJER pour une quinzaine de l’enfant
Le 20 novembre de chaque année le monde célèbre la journée internationale de l’enfant. Cette année-ci, la société civile congolaise, sous la houlette du REEJER se propose d’imprimer un cachet spécial à l’événement : saisir l’opportunité pour engager autrement le plaidoyer en faveur de ces enfants qui se sont vus impunément volé l’enfance et l’innocence. Il s’agit de ces enfants que nous appelons abusivement Enfants de la rue, comme si la rue avait le pouvoir d’engendrer un être humain. On les estime à plus de 20000 dans les seules rues de la ville de Kinshasa dont 44% des filles.

Pour survivre, ces enfants qui ont investi la rue comme lieu de vie, s’organisent en petites bandes et vivent de la mendicité, du chapardage, de la prostitution pour les filles, du ramassage, de petits emplois et même de la faim. La RDC est l’un des pays où le phénomène enfants dits de la rue a, au cours des années, pris de l’ampleur inquiétante. Ce phénomène trouve racine à la fois dans les conditions de paupérisation dans lesquelles le pays est plongé depuis les années 80-90, la transformation et déstructuration des modèles familiaux en milieu urbain, l’exode rural, le manque d’accès aux services de base pour une grande partie de la population, ceci aggravé par l’essor des églises du réveil qui cautionnent la mise au ban des enfants pris comme boucs émissaires. BROCHURE_verso_Programme

La communauté qui, hier était responsable vis-à-vis de tout enfant de la communauté, a démissionné et est même devenue complice de la maltraitance de celui-ci
Face à cette situation, le REEJER et ses partenaires ne ménagent aucun effort pour l’intégration de ces enfants. Mais tout le travail reste à faire, vu l’ampleur du phénomène. L’éradication de cette pathologie sociale nécessite la mobilisation de toutes les forces, à quelques échelons que ce soit.

Une quinzaine de l’enfant est projetée.

C’est sera donc une opportunité de réflexion et d’interpellation de la population congolaise en générale et kinoise en particulier en vue d’un investissement conséquent au profit des enfants en situation difficile. Le patronat congolais, les partenaires et bailleurs potentiels tant au niveau national qu’international sont aussi spécialement visés. Comme souligné ci-haut, cette quinzaine s’inscrit en marge du 20 novembre 2013, journée internationale des droits de l’enfant. Elle va du 15 au 30 novembre 2013. Le Collectif des Ong Internationales de Protection des Enfants en Rupture Familiale, COPERF en sigle ; l’UNICEF, Orphelins Apprentis d’Auteuil ; les Ambassades de France, notamment à travers le Fonds Social de Développement et sa Cellule de Suivi et d’Allemagne, le Centre culturel Wallonie Bruxelles, la fondation Werrason, le restaurant Cafconce, la BRALIMA, le REEJER et ses structures membres, etc sont autant d’acteurs impliqués dans cette dynamique.

CONCERT_DE_CLOTURE

Plusieurs manifestations sont prévues lors de cette quinzaine:

conférence de presse; concert de musique avec Wenge de Werason , projections des films au profit des enfants en situation de rue ; journées portes ouvertes des structures membres ; une soirée projection et débat sur les enfants dits sorciers de Kinshasa ; des interventions dans les écoles; une journée formation des bourgmestres et tribunaux pour enfants ; un diner avec les partenaires privés, une compétition de football organisée par les ONG nationales ; un débat sur le thème « Etre fille mère en RDC » ; un colloque, table ronde, émissions à la télé, etc. M. Bernard Prévost, ancien Ambassadeur de France en RDC et actuel Président du Conseil d’Administration d’Apprentis d’Auteuil apportera une touche spéciale à cette quinzaine par sa présence et son engagement. Il mettra aussi à profit sa présence en RDC pour rencontrer l’ensemble des acteurs qui œuvrent dans le domaine de la protection de l’enfance en difficulté à Kinshasa.

Une équipe restreinte composée de Médecins du Monde France, Save the children et du REEJER constitue le comité organisateur de cette activité. Elle reste cependant ouverte à quiconque voudrait bien apporter sa contribution pour la réussite de cet événement.
L’enfant en situation de rue, une affaire de tous

Fait à Kinshasa le 14 octobre 2013
Rémy Mafu Lemba
Coordinateur Général