Blog

  • REEJER
  • Non classé
  • Le droit à la participation des enfants et jeunes au menu des discussions entre éducateurs sociaux

Le droit à la participation des enfants et jeunes au menu des discussions entre éducateurs sociaux

‘’La vie des enfants dans le centre d’hébergement transitoire : quelle participation ?’’ C’est sur cette question  qu’a  eu lieu le vendredi 8 février 2019, dans la salle de réunion du REEJER, un atelier d’échange d’expérience d’environ 15 éducateurs des structures membres du REEJER.

Organisé par le Réseau des Educateurs des Enfants et Jeunes  de la Rue, REEJER, cet atelier avait pour objectif  de renforcer les capacités techniques et opérationnelles des éducateurs des structures membres du REEJER en vue de contribuer à améliorer la qualité du travail dans le domaine de la participation de l’enfant.

Cet atelier qui s’inscrit dans le cadre de projet de renforcement du système communautaire de protection des enfants et jeunes à Kinshasa appuyé par les affaires mondiales canada, a permis aux éducateurs décrire  les activités  qui impliquent la participation des enfants  accompagnés dans les centres d’hébergement transitoire.

Durant leurs discussions, les participants ont relevé les grandes activités de la participation telles que le comité des enfants ou le gouvernement  des enfants,  l’accompagnement médical, les réunifications familiales, l’alimentation, les causeries éducatives ou séances d’éducation, les travaux  ménagers, le projet individualisé, l’élaboration de règlement d’ordre intérieur. Toutes ces activités liées au travail social répondent aux principes directeurs confinés dans la convention relative au droit de l’enfant  dont le droit à la participation.

Quelques expériences partagées

Chaque activité a été décortiquée selon l’expérience de chaque structure. Pour  la mise en place du comité des enfants, la structure ORPER informe tout d’abord  les enfants sur les objectifs du comité des enfants, ensuite les candidatures des enfants enfin  les élections aidées par les éducateurs.  Concernant l’alimentation, la structure OSEPER  passe  au  choix de menu avec les enfants. Au centre VTA, les enfants contribuent à l’élaboration de règlement d’ordre intérieur qui régit la vie du centre.

Il s’est avéré  que dans chaque étape de l’accompagnement psychosocial l’enfant est l’acteur principal de sa réhabilitation grâce à son implication active dans la vie  individuelle et de la maison  conformément aux principes de participation reconnus dans la convention relative aux droits de l’enfant.

A l’issue de cette rencontre, les participants ont formulé quelques recommandations adressées au REEJER  notamment la participation des enfants à toutes les réflexions les concernant ainsi que  l’organisation d’un atelier sur la mise en place du comité d’enfants  dans les bureaux d’écoutes.

Pôle  communication


Laisser un Commentaire

Your email address will not be published.

*


L’enfant en situation difficile, une affaire de tous


Adresse Sociale

Nous Suivre Sur Facebook

NEWS LETTER

Connectez vous a notre News letter pour avoir nos actions en ligne . S'inscrire