Blog

  • REEJER
  • Non classé
  • Echange entre les enfants scolarisés vivant en famille et ceux en situation de rue

Echange entre les enfants scolarisés vivant en famille et ceux en situation de rue

Une façon  de conscientiser les enfants qui vivent dans  la rue , exposés aux maladies , à la violence, à l’utilisation des bandes, à l’exploitation  sexuelle , à la manipulation politique , à la maltraitance, aux humiliations et aux autres abus  , de retourner vivre en familial.

A l’occasion, une des structures membres du REEJER nommée le Comité d’Appui au Travail Social de Rue, CATSR en sigle  a organisé  ce mardi 11 décembre à l’école «  la Charité » dans la commune de Limete à Kinshasa, une rencontre d’échange des expériences de vie entre les élèves de cette école et les enfants en situation de rue accompagnés par cette  structure.

Cette activité ponctuelle  a pour objectif  de dissuader les  enfants scolarisés et en famille  de se jeter dans  la rue et d’inciter  ceux de la rue à regagner le toit familial  car en famille les enfants bénéficient de toute protection.

La rencontre s’est déroulée sur une forme  des témoignages de deux parties. L’enfant en situation de rue  relate son histoire :

« Moi  je m’appelle Ambroise alias Ambolo, je vis dans la rue. Je suis dans la rue car mes parents sont morts et mes oncles m’ont accusé de sorcier. Ils me tabassaient et j’ai préféré de fuir pour me retrouver dans la rue .Dans la rue, c’est la loi de la jungle qui prime. Tu dois être fort pour sur vivre ».

A son tour, l’enfant scolarisé venu de la famille  prend la parole en deuxième position. « Moi je m’appelle Eliane, je suis élève et je vis avec mes parents. Ils  payent pour moi à manger, ils payent mes frais scolaires et ils tiennent compte tous mes droits » a illustré Mr Ambroise, superviseur du centre Catsr.

Ayant comme support  la loi portant protection de l’enfant, cette séance de sensibilisation permet aux  enfants et des jeunes  ayant quitté le toit familial pour diverses raisons  de  retourner à l’école et en famille.

Mise à part ces  échanges,  des activités récréatives  et de loisirs (sport, , musique et danses, …) leur ont été  proposées pour susciter en eux la prise de conscience du lien brisé avec la famille en vue de le rétablir pour une socialisation.

Pôle communication REEJER


Laisser un Commentaire

Your email address will not be published.

*


L’enfant en situation difficile, une affaire de tous


Adresse Sociale

Nous Suivre Sur Facebook

NEWS LETTER

Connectez vous a notre News letter pour avoir nos actions en ligne . S'inscrire